•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loto-Québec abandonne le projet

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Loto-Québec vient d'abandonner son projet de déménagement du Casino de Montréal dans le quartier Pointe-Saint-Charles.

Au lendemain du dépôt du rapport Coulombe demandant à Loto-Québec de revoir en profondeur son projet de relocalisation du Casino de Montréal dans le secteur Pointe-Saint-Charles, la société d'État abandonne son projet.

Dans un communiqué, la société d'État explique son geste par la décision du Cirque du Soleil de se retirer du projet.

Le président de Loto-Québec, Alain Cousineau, explique que le retrait du cirque empêchera le projet de se démarquer. « L'essence même de notre projet était liée à la présence dynamique du Cirque du Soleil, à sa signature distincte, au cachet particulier dont il allait doter toutes les composantes du complexe, à sa créativité remarquable ainsi qu'à sa capacité d'attirer des partenaires privés », ajoute M. Cousineau.

Le communiqué précise que le conseil d'administration de Loto-Québec a entériné la décision d'abandonner le projet de déménagement du Casino au bassin Peel.

Incertitude

Tout juste avant l'annonce de la décision de Loto-Québec, le Cirque du Soleil avait annoncé son retrait, en invoquant le « climat d'incertitude » qui l'entoure.

On se rappellera que jeudi, Guy Coulombe, qui présidait un comité sur le projet, avait demandé à Loto-Québec de clarifier les liens la liant au Cirque du Soleil.

Guy Coulombe estimait dans son rapport que Québec ne pouvait donner son accord au projet de déménagement à ce moment-ci, en demandant à Loto-Québec de revoir ses plans.

Le ministre des Finances Michel Audet s'était dit d'accord avec la recommandation de M. Coulombe.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.