•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qu'est ce que le déséquilibre fiscal?

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il n'y a pas de définition unique du déséquilibre fiscal sur laquelle tout le monde s'entend. On peut dire, toutefois, que la notion de déséquilibre fiscal repose sur le fait qu'il y aurait une mauvaise répartition des ressources financières entre le gouvernement fédéral et les provinces. L'ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry, avait résumé la situation en disant à peu près ceci : Les besoins sont dans les provinces et les moyens (l'argent) sont à Ottawa.

Plusieurs provinces ont effectivement du mal à boucler leur budget. Les revenus provenant des impôts et des taxes provinciales ainsi que des transferts qui leur sont versés par Ottawa ne sont plus suffisants pour permettre aux provinces de payer leurs dépenses courantes.

Hormis l'Alberta, qui a réussi à éliminer son déficit et même sa dette grâce aux redevances sur l'exploitation de son gaz naturel et de son pétrole, la plupart des provinces tirent le diable par la queue.

L'Ontario a affiché un déficit de 5,5 milliards de dollars en 2002-2003 et de 3 milliards en 2004-2005 et de 1,4 milliards en 2005-2006. La Colombie-Britannique a affiché des déficits durant 2 années avant de retrouver l'équilibre budgétaire en 2004-2005. Quant au Québec, il a réussi à équilibrer son budget de peine et misère en 2005-2006 après 3 années consécutives de déficits.

Pendant ce temps, le gouvernement fédéral nage dans les surplus budgétaires. Depuis qu'Ottawa a résorbé son déficit en 1997-1998, le gouvernement a engrangé des surplus totalisant près de 63 milliards de dollars.

Les surplus vont grandissant. Selon une estimation du gouvernement, Ottawa prévoit afficher entre 2005-2006 et 2010-2011 des excédents budgétaires totalisant 54,5 milliards de dollars. Si l'on inclut les montants qui seront versés chaque année à la réserve pour les éventualités et la mesure de prudence économique, les surplus atteindront près de 86 milliards de dollars!

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.