•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chine, la conquérante

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Sommes-nous prêts à faire face à la menace chinoise? C'est la question que se pose l'équipe de Zone libre dans cette série de reportages tournés en Chine cet automne.

La Chine fascine et inquiète à la fois. Après des décennies pendant lesquelles le pays a été renfermé sur lui-même, il s'ouvre maintenant sur le monde. Ses échanges commerciaux avec le reste de la planète font l'envie de bien des pays développés, tout comme sa croissance soutenue.

Mais cette croissance pose aussi des problèmes pour le reste du monde. L'invasion des produits chinois bon marché a entraîné la fermeture de centaines d'usines à travers le monde, et le licenciement de milliers de travailleurs.

Le Québec n'y échappe pas. En 2005, près de 35 000 emplois ont été supprimés dans l'ensemble des secteurs industriels québécois, en grande partie à cause de l'importation de produits chinois. Ce ne sont plus seulement des emplois manufacturiers qui sont menacés, mais également ceux dans des secteurs de pointe.

Pourtant, on tarde à réagir. L'énorme marché chinois, composé de millions de personnes qui aspirent au niveau de vie occidental, nous échappe. Nos gouvernements tentent bien des missions commerciales, mais les résultats sont plutôt décevants. Si quelques entrepreneurs essaient de percer, la plupart semblent totalement dépassés.

La Chine, elle, n'attend pas. Ses dirigeants prévoient d'en faire la deuxième économie au monde en 2010, la première en 2050. Pour ce faire, la consommation de ressources naturelles va continuer de croître à un rythme encore plus soutenu. La planète tiendra-t-elle le coup?

Jean-François Lépine a été correspondant en Chine pour la télévision de Radio-Canada de 1982 à 1986. Vingt ans plus tard, il y retourne pour voir ce qui a changé.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.