•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout va bien pour Venus Express

Radio-Canada

Cent jours après le début de son voyage vers Vénus, les premiers tests menés sur le moteur principal de la sonde montrent qu'il est opérationnel.

Le moteur principal de Venus Express est opérationnel.

L'Agence spatiale européenne (ASE) a mené les premiers essais dans l'espace de cette pièce centrale.

L'agence estime que cette vérification est une étape primordiale dans la bonne conduite de sa mission vers la deuxième planète du système solaire.

En fait, c'est grâce à la puissance de sa poussée que Venus Express réussira son arrivée chez la voisine de la Terre. Le rôle du moteur est crutial lors de l'entrée en orbite de la sonde.

Les essais se sont déroulés dans la nuit du 16 au 17 février. Le moteur a fonctionné pendant trois secondes. Un laps de temps assez grand pour permettre d'augmenter la vitesse de la sonde de 3 mètres par seconde.

Les ingénieurs ont reçu un rapport indiquant le succès de l'exécution une heure après la mise à feu du moteur.

La prochaine étape délicate de la mission interviendra le 11 avril, alors que la sonde entrera en orbite autour de la planète Vénus. À ce moment, le moteur devra fonctionner pendant 51 minutes.

L'exploration de Vénus

C'est la première mission européenne à destination de Vénus. Les chercheurs veulent mieux comprendre cette planète si semblable à la Terre pour ce qui est de la taille, la masse et la composition.

La sonde utilise la même technologie que sa jumelle Mars Express. En fait, elle est en partie composée de matériel de rechange de cette dernière.

Lancé le 9 novembre 2005, le voyage vers Vénus doit prendre 153 jours.

L'ASE a investi environ 300 millions de dollars dans le développement, le lancement et l'exploitation de la sonde.