•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le baril sous les 60 $US

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les températures clémentes enregistrées en janvier en Amérique du Nord réduisent la demande pour les produits énergétiques entraînant une hausse des réserves.

Le prix du baril de pétrole se négocie sous la barre des 60 $US pour la première fois depuis le 27 décembre 2005.

À New York, le baril a perdu 1,67 $US pour atteindre 59,57 $US. Les contrats à terme sur les prix de l'essence sont à leur plus bas depuis février 2005.

Le marché semble se concentrer sur les stocks de pétrole brut et de produits pétroliers qui sont abondants en raison d'un hiver chaud.

Des analystes s'attendent, par ailleurs, à ce que les statistiques, qui seront publiées mercredi par le département de l'Énergie, démontrent que les stocks énergétiques ont grimpé aux États-Unis la semaine dernière.

La tempête de neige dans le nord-est américain, en fin de semaine, ne semble pas avoir d'impact sur les prix du pétrole brut.

Les surplus de stocks de mazout enregistrés en raison du temps clément du mois de janvier devraient suffire pour subvenir à la demande temporaire dans cette région des États-Unis.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.