•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison de justice de Québec est fermée définitivement

Radio-Canada

La clinique gratuite d'information juridique, qui a cessé d'offrir des services le 21 janvier, doit fermer ses portes, faute de financement.

La Maison de justice de Québec est fermée définitivement. La clinique gratuite d'information juridique, qui a cessé d'offrir des services le 21 janvier, n'a plus de financement.

Autant la Ville de Québec que le ministère de la Justice ont décidé de mettre fin à ce projet-pilote qui devait parvenir à s'autofinancer. Le ministère fournissait 50 000 $ par année.

Pour la mairesse Andrée Boucher, ce n'est pas le rôle de la Ville d'offrir ce genre de services.

La juge à la retraite Claire l'Heureux-Dubé qui était aussi présidente d'honneur de la Maison de justice est très déçue de cette décision.

Le Barreau de Québec pour sa part, estime que la Maison de justice constituait un dédoublement des services existants. Il rapelle qu'il existe une ligne téléphonique sans frais et le projet Éducaloi qui donne toutes sortes d'informations sur la justice et est accessible à tous.

Des juges à la retraite et avocats bénévoles offraient à la Maison de justice de Québec, située sur la rue Saint-Joseph, des services de consultation aux citoyens qui n'ont pas accès à l'aide juridique ou qui n'ont pas les moyens d'affronter le système judiciaire.

Depuis l'ouverture de la Maison de justice en 2004, 13 000 personnes ont profité de ce service.