•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des caricatures mettent le feu aux poudres

Radio-Canada

Une série de dessins représentant le prophète Mahomet, publiés par un journal danois, envenime les relations entre Copenghague et les pays musulmans.

Des caricatures intitulées « Les visages de Mahomet » publiées par le journal danois Jyllands-Posten, en septembre dernier, ont provoqué la colère dans les pays musulmans.

La grogne qui a suivi leur publication a atteint un point culminant, en fin de semaine, avec des protestations qui se sont multipliées, du Maghreb au pays du Golfe, en passant par le Moyen-Orient.

Lundi, à Gaza, des hommes armés, disant appartenir au parti Fatah du dirigeant Mahmoud Abbas, ont manifesté devant les bureaux de l'Union européenne. Ils ont déclaré qu'ils interdisaient aux Danois et aux Norvégiens de se rendre dans la bande de Gaza.

En Égypte, le chef spirituel des Frères musulmans a appelé les musulmans du monde « à boycotter les produits du Danemark et de la Norvège ». L'Union des chambres de commerce égyptiennes a annoncé de son côté le boycottage des produits danois.

En Arabie saoudite, au Koweit et aux Émirats arabes unis, une vaste campagne de boycottage de produits danois a également été lancée.

Le groupe laitier suédo-danois Arla Foods a fermé provisoirement son site de production en Arabie saoudite. « Nous avons été obligés de fermer notre grande laiterie à Ryad, car nous ne vendons pratiquement plus dans ce pays », a déclaré la directrice des communications de l'entreprise.

Inquiète par l'ampleur du boycottage, la Commission européenne a prévenu lundi qu'elle pourrait saisir l'Organisation mondiale du commerce si des gouvernements encourageaient le boycottage des produits danois.

Réactions politiques

Même l'ex-président américain Bill Clinton s'est élevé contre « l'outrage » porté aux musulmans et a lancé une mise en garde contre le risque de « remplacer les préjugés antisémites par des préjugés anti-islamiques ».

Alors que la Libye a décidé de fermer dimanche sa représentation diplomatique à Copenhague en signe de protestation, l'Arabie saoudite a décidé de rappeler son ambassadeur au Danemark.

Le ministre libyen des Affaires étrangères a déclaré que son pays prendra des mesures de rétorsion économiques contre le Danemark.

À Tunis, le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a déclaré: « On observe deux poids et deux mesures dans la presse européenne, qui craint d'être accusée d'antisémitisme, mais qui invoque la liberté d'expression lorsqu'elle caricature l'islam ».

Inquiétude des autorités danoises

Le Danemark a décidé d'évacuer tous ses ressortissants de la bande de Gaza et a recommandé à ceux qui se trouvent en Cisjordanie de partir.

Il appelle ses ressortissants à faire preuve d'une vigilance accrue en Algérie, en Égypte, en Jordanie, au Liban, en Arabie saoudite, en Syrie et au Pakistan.

Tout en condamnant à titre personnel les caricatures, le premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, a réaffirmé dimanche que « le gouvernement ne peut influer en aucun cas sur les médias » et ne peut « être tenu pour responsable de ce qu'écrivent des journaux indépendants ».

Il a rappelé que le journal incriminé avait exprimé des regrets, vendredi, dans un éditorial.

Par ailleurs, sur le site Internet du journal, une lettre d'excuse rédigée en arabe est publiée à l'intention des musulmans.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.