•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alwalid bin Talal achète Fairmont

Le prince saoudien prend le contrôle des hôtels de luxe canadiens pour près de 4,5 milliards de dollars, damant ainsi le pion à l'investisseur américain Carl Icahn.

Fairmont Hotels & Resorts accepte l'offre d'achat de 4,5 milliards de dollars du prince saoudien Alwalid bin Talal et de la firme d'investissements Colony Capital.

Fairmont a trouvé son chevalier blanc avec l'offre du prince Alwalid, qui vient ainsi faire échouer celle de l'investisseur américain Carl Icahn.

Le conseil d'administration de Fairmont a accepté l'offre à l'unanimité et recommande aux actionnaires, comme il l'a fait en décembre, de refuser celle de M. Icahn.

Fairmont, qui est une entreprise intimement liée à la construction du chemin de fer du Canadien Pacifique, regroupe 87 hôtels, dont le Reine Élisabeth de Montréal, le Chateau Frontenac à Québec, le Manoir Richelieu, dans Charlevoix, le Chateau Montebello, en Outaouais, le Royal York de Toronto, le Château Laurier d'Ottawa et l'Hôtel Vancouver.

Fairmont gère déjà des hôtels du prince Alwalid, dont le Savoy, à Londres. Le magazine Forbes estime la fortune du prince à plus de 27 milliards de dollars.

Aucun thème sélectionné