•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PDG de Tembec quitte ses fonctions

Radio-Canada

Âgé de 67 ans, Frank Dottori laisse en eaux troubles l'entreprise qu'il a créée il y a plus d'un quart de siècle.

Après 27 ans chez Tembec, Frank Dottori quitte la direction de l'entreprise. Le président-directeur général, âgé de 67 ans, prend sa retraite au moment où l'entreprise se trouve dans une importante tourmente financière.

Plusieurs analystes suggèrent même à l'entreprise forestière québécoise de se placer le plus rapidement possible sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Frank Dottori a fondé Tembec au début des années 1970 en participant, avec des employés, à la relance d'une usine de pâte au Témiscamingue. Il a connu beaucoup de succès dans une opération semblable à Kapuskasing, dans le Nord de l'Ontario, durant les années 1980.

Il ne lui en fallait pas plus pour transformer cette entreprise régionale de bois d'oeuvre, de pâte et de papier en une multinationale ayant des activités au Canada, aux États-Unis et en France.

Tembec n'a pas fait que de bons coups, elle a englouti des millions de dollars dans la relance avortée de l'usine Gaspésia, à Chandler.

Le départ de Frank Dottori survient alors que l'entreprise est lourdement endettée (plus de 1,5 milliard) et où la concurrence mondiale est plus féroce que jamais.

Le journaliste spécialisé au journal Les Affaires, François Riverin, croit que Tembec est à la croisée des chemins: « M. Dottori avait un capital de sympathie. C'est certain qu'avec M. Lopez [le nouveau PDG], ça ne sera pas pareil. Il y aura des décisions qui pourraient faire mal », dit-il.

Plusieurs analystes financiers estiment que Tembec devrait vendre certaines usines, dont la Spruce Falls de Kapuskasing, pour faire face à ses problèmes de liquidité.