•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shell pompe des profits

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2006 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les profits nets de la pétrolière canadienne ont atteint 2 milliards de dollars en 2005 grâce aux prix élevés de l'énergie et aux marges de raffinage.

Shell Canada, pétrolière contrôlée par Royal Dutch Shell, enregistre en 2005 des bénéfices nets records de 2 milliards de dollars.

Shell précise que cette performance est attribuable à l'augmentation de sa production de pétrole et de gaz naturel, à la fermeté des prix ainsi qu'aux marges de raffinage plus élevées.

Les frais d'exploitation plus élevés ont été contrebalancés par des records de production de barils de pétrole brut provenant notamment des sables bitumineux de l'Athabasca. La division Sables bitumineux a dégagé un bénéfice de 790 millions de dollars en 2005, contre 378 millions en 2004.

Au cours de l'année 2005, Shell a acheté sept concessions d'une superficie de 69 000 acres dans le cadre de la vente de terres de la Couronne par l'Alberta. L'entreprise doit maintenant effectuer des sondages géologiques pour déterminer les ressources potentielles de ces terres.

Pour le quatrième trimestre, Shell déclare un bénéfice net de 614 millions de dollars, soit plus de trois fois les profits de 183 millions enregistrés à la même période en 2004.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.