•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Montréalais devront prendre leur mal en patience

Radio-Canada

Les opérations de déneigement devraient durer au moins cinq jours dans la métropole, qui a reçu plus de 40 cm de neige en moins de 12 heures, vendredi.

Montréal a reçu, vendredi, quelque 41 cm de neige entre 4 h et 15 h, une précipitation exceptionnelle, surtout en décembre.

Les Montréalais devront patienter jusqu'à jeudi ou vendredi prochain avant que les rues de la ville ne soient complètement dégagées. Environ 2000 cols bleus et autant d'employés du secteur privé sont à pied d'oeuvre pour les opérations de déneigement.

La métropole a connu un taux de précipitation cinq fois supérieur aux 2 cm habituellement reçus en une heure, avec une pointe entre 6 h et 7 h du matin où il est tombé 10 cm.

Il ne manquait que 2,2 cm à Montréal pour atteindre le record de la tempête du siècle, qui a déversé 43,2 cm de neige pour la seule journée du 4 mars 1971.

Vendredi blanc

Après avoir balayé la région métropolitaine, la tempête de neige s'est dirigée vers la région de Québec qui a reçu 25 cm, en début de soirée vendredi.

Les Laurentides, l'Estrie, les Bois-Francs et la Mauricie ont quant à eux reçu entre 15 et 30 cm de neige. La tempête a poursuivi sa route vers les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la basse Côte-Nord, où elle a laissé entre 14 et 25 cm de neige.

Les précipitations étaient accompagnées de vents qui ont causé de la poudrerie sur les routes, où la visibilité était souvent très mauvaise.

De nombreux accidents de la route ont été rapportés. Transports Québec a enregistré plus de 400 demandes de remorquage sur les autoroutes de la région montréalaise.

Le trafic aérien a également été perturbé. Près de 200 vols ont été annulés à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. De nombreuses écoles ont aussi été fermées.

Baisse d'achalandage pour l'opération Nez-Rouge

La tempête de neige a eu des répercussions majeures sur les opérations de Nez-Rouge.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l'organisme a effectué 5000 raccompagnements, soit 3000 de moins que prévu.

Cette baisse d'achalandage est attribuable à l'annulation de plusieurs « partys » de bureau, en raison du mauvais temps.