•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carole Théberge soutient que sa réforme est mal comprise

Radio-Canada

La ministre de la Famille répète qu'elle cherche à offrir une meilleur soutien aux responsables des garderies en milieu familial.

La ministre de la Famille, Carole Théberge, continue à défendre son controversé projet de réforme des garderies.

En entrevue à la Première Chaîne de Radio-Canada, Mme Théberge a précisé que la réforme qu'elle propose vise à améliorer et à consolider les services de garde au Québec.

La ministre a souligné que le projet veut surtout offrir du soutien aux 14 000 responsables des garderies en milieu familial.

Carole Théberge soutient que son projet est mal compris par la population, d'où les leviers de boucliers de la part de parents et de travailleuses en garderie.

« C'est un dossier qui est très difficile à expliquer, parce qu'il y a énormément de détails techniques et les gens ne savent pas vraiment comment ça fonctionne les services de garde. [...] Il y a toutes sortes d'éléments. Ce n'est pas facile à expliquer, ni à comprendre », affirme la ministre.

Carole Théberge réitère aussi que toutes les conseillères pédagogiques au service des centres de la petite enfance resteront en poste avec la réforme de la loi 124.

La ministre ne voit aucune raison pour que la loi réformée ne soit pas adoptée avant Noël, même si le résultat du référendum mis de l'avant par les éducatrices de CPE devait être négatif.