•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'impôt foncier risque d'augmenter à Bathurst

Radio-Canada

La municipalité accuse un manque à gagner approximatif de 1 million de dollars, en raison notamment de la fermeture de l'usine Smurfit-Stone en août dernier. Elle doit augmenter ses taxes ou réduire ses services.

En 2005, la compagnie Smurfit-Stone, à Bathurst, a payé en taxes foncières près de 1 million de dollars. L'arrêt des activités de l'usine va diminuer ce montant de moitié pour la prochaine année. En tenant compte des taxes que l'entreprise payait pour l'eau et les égouts, il y aura 700 000 $ de moins dans les coffres de l'administration municipale.

Les malheurs de la ville ne s'arrêtent pas là. Une augmentation anticipée des tarifs d'électricité de la société Énergie Nouveau-Brunswick risque de gonfler considérablement le montant du manque à gagner.

« En tout, si on considère le moulin, l'énergie et aussi les augmentations salariales, on parle d'environ 1,2 million de dollars », a souligné André Doucet, administrateur à la Ville de Bathurst.

Afin d'équilibrer son prochain budget, qui doit être adopté le 19 décembre, la municipalité devra augmenter les taxes foncières, trouver de nouvelles sources de revenus ou réduire certains services.

« Certains services évidemment sont essentiels. Le service policier doit être maintenu, le service d'incendie doit être maintenu, mais certains services peuvent être sujet à être reconsidérés par le conseil municipal », a indiqué M. Doucet.

Tout n'est cependant pas sombre pour l'administration de Bathurst. L'ouverture de deux magasins à grande surface, Wal-Mart et Kent, au cours de la dernière année à l'intérieur des limites de la ville, devrait apporter environ 200 000 $ au trésor municipal en taxes foncières pendant le prochain exercice financier.

Aucun thème sélectionné