•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gilles Duceppe critique le gouvernement libéral

Radio-Canada

À la suite de la diffusion d'un reportage de Radio-Canada sur le travail d'enfants bangladais pour le compte de Wal-Mart, le chef bloquiste réclame des actions concrètes.

Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a réagi à un reportage de Radio-Canada montrant que des enfants de moins de 14 ans fabriquent des vêtements au Bangladesh pour des sous-traitants de la multinationale Wal-Mart. Il a profité de l'occasion pour décocher des flèches en direction du gouvernement libéral de Paul Martin.

« C'est d'autant plus inacceptable que Santé Canada a une entente avec Wal-Mart pour distribuer des dépliants sur le tabagisme », a-t-il déploré jeudi.

« On s'entend avec cette compagnie [...] alors que cette compagnie enfreint des règles de l'Organisation internationale du travail, qui n'ont pas été signées par le Canada », a-t-il ajouté.

Gilles Duceppe réclame du prochain gouvernement des actions concrètes pour éviter l'exploitation des enfants. Il propose qu'Ottawa « ratifie la Convention internationale sur l'âge minimal de travail » et impose l'étiquetage des vêtements de façon à donner de l'information précise sur les conditions de fabrication des vêtements. Il suggère également que de l'aide soit versée aux familles des enfants qui travaillent dans les usines du Tiers-Monde.

« S'il y une compagnie canadienne qui enfreint vraiment la loi sur l'éthique en ce qui concerne l'utilisation des enfants dans des usines, qui n'est pas acceptable, le Canada va certainement agir », a pour sa part affirmé le chef libéral, Paul Martin.

Wal-Mart réagit

À la suite de la diffusion, mercredi, d'un résumé du reportage de l'émission Zone libre, Wal-Mart a décidé le lendemain de retirer de ses étagères les vêtements de marque Simply Basic.

Dans plusieurs usines du Bangladesh, l'équipe de Zone libre a vu travailler des enfants, qui gagnent en moyenne la moitié du salaire des adultes. La multinationale s'est pourtant dotée d'un code de conduite stipulant que les vêtements ne doivent pas être fabriqués par des enfants de moins de 14 ans. Le reportage sera diffusé dans son intégralité vendredi à 21 h.