•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'unité de transition fermera ses portes

Radio-Canada

Une quinzaine de patients francophones de l'Hôpital général de Saint-Boniface seront déménagés dans d'autres établissements, et une vingtaine d'employés devront trouver du travail ailleurs dans l'hôpital.

L'Hôpital général de Saint-Boniface fermera l'unité de transition pour patients francophones en attente d'une place au Centre Taché ou au Foyer Valade. Cette mesure s'inscrit dans le remaniement d'unités entrepris par l'établissement pour préparer la consolidation de la chirurgie cardiaque.

La fermeture de l'unité de transition implique non seulement le déménagement de 15 patients, mais il faut aussi replacer une vingtaine d'employés mis à pied.

Le directeur général de l'hôpital, Michel Tétreault, motive cette décision par la création de places additionnelles dans d'autres établissements. « Il y a des résidences assistées, 12 places qui se sont ouvertes à la résidence Despins, explique-t-il, et il y a une construction qui est en cours au niveau du foyer Valade pour 38 lits additionnels d'hébergement pour les francophones. »

La création de cette unité en 1994 était une mesure temporaire. L'unité de transition du sixième étage de l'Hôpital de Saint-Boniface aura finalement servi plus de 10 ans.

D'ici à la fermeture, le 10 mars prochain, l'hôpital Saint-Boniface tentera autant que possible replacer ses patients dans un environnement francophone, mais Michel Tétreault demeure réaliste. « Probablement qu'il y aura certains patients qui auront à faire une transition ailleurs, avoue-t-il, entre autres on a déjà fait ça à l'hôpital Miséricorde. »

Les employés affectés par la fermeture sont des infirmières et des infirmières auxiliaires. « Ces gens-là vont recevoir leur notification de mise à pied, explique Michel Tétreault, et devront se relocaliser ailleurs dans l'hôpital. »

C'est l'unité de médecine familiale qui occupera désormais l'espace laissé vacant.