•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aspirine doublerait les risques de décès

Radio-Canada

Des chercheurs finlandais soutiennent que la consommation régulière de l'aspirine multiplie par deux le risque de décès après une hémorragie cérébrale.

L'aspirine n'aurait pas que des bons côtés... Des chercheurs finlandais soutiennent que sa consommation régulière multiplie par deux le risque de décès après une hémorragie cérébrale.

Le composé d'acide acétylsalicylique est communément utilisé comme anti-inflammatoire, analgésique, et anticoagulant.

Les médecins du service de neurochirurgie de l'hôpital d'Oulu ont mis en évidence une mortalité précoce (dans les trois mois suivant l'accident cérébral) deux fois plus importante des personnes qui consomment régulièrement des anticoagulants (aspirine ou la warfarine) par rapport à ceux qui n'en prennent pratiquement pas.

Ainsi, l'étude suggère que les personnes victimes d'hémorragies cérébrales pourraient mettre leur vie en danger en absorbant de l'aspirine.

De plus, les résultats montrent qu'après une hémorragie, ses vertus fluidifiantes pourraient ralentir le processus de guérison.

Actuellement, l'aspirine est souvent prescrite aux personnes qui ont un risque élevé de crise cardiaque ou d'apoplexie.

Les auteurs de l'étude affirment que, pour ces personnes, « l'usage médicalement surveillé de l'aspirine est plus bénéfique que nuisible ».