•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sumas II essuie un autre échec

La Cour fédérale rejette la requête d'une entreprise américaine qui lui demandait d'annuler une décision de l'Office national de l'énergie.

Les résidents de la Vallée du Fraser ont poussé un soupir de soulagement, mercredi, à la suite d'une décision de la Cour fédérale.

Cette dernière a rejeté la requête d'une entreprise américaine qui lui demandait d'annuler une décision de l'Office national de l'énergie.

La société Sumas II a décidé de construire une centrale au gaz naturel du côté américain, à quelques kilomètres au sud d'Abbotsford. Pour que son projet soit plus économique à réaliser, Sumas II avait demandé la permission de construire une ligne à haute tension pour se brancher au réseau de distribution de la Colombie-Britannique.

Devant l'opposition du gouvernement provincial, de la population et des environnementalistes, l'Office avait refusé cette demande. Les opposants avaient fait valoir que la centrale aggraverait la pollution déjà présente dans la Vallée du Fraser.

Mercredi, la Cour fédérale a rejeté tous les arguments présentés par l'entreprise américaine. Cette décision pourrait tuer le projet.

Le dernier recours de l'entreprise de l'État de Washington est la Cour suprême du Canada, si elle accepte d'entendre la cause.