•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secret de Jacques Demers

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Jacques Demers a levé le voile, mercredi, sur un secret lourd à porter. Dans une biographie autorisée de Mario Leclerc, l'ancien entraîneur du Canadien de Montréal révèle qu'il est analphabète.

Les 600 pages du livre En toutes lettres, divisées en 26 chapitres comme les lettres de l'alphabet, racontent la vie de l'homme de hockey de 61 ans.

Issu d'un milieu pauvre dans le quartier Côte-des-Neiges, Demers a vécu une enfance mouvementée avec un père violent. Cela ne l'a pas empêché de se faire un nom dans la Ligue nationale à titre d'entraîneur et de directeur général.

Il a d'ailleurs remporté le titre d'entraîneur de l'année dans la LNH à deux reprises.

En entrevue à l'émission Désautels, Demers a avoué que pendant toutes ses années dans la Ligue nationale, il craignait pour son emploi si on découvrait son analphabétisme. « C'est sûr que j'y pensais. Quand je préparais mon "line-up" pour le match, je le faisais faire par mes adjoints », a-t-il dit.

Outre Montréal, il a notamment travaillé à Québec, Tampa Bay, Detroit et Saint Louis, avant d'entreprendre, en sachant très peu lire et écrire, une carrière de commentateur sportif à la télévision.

Dans son livre, Demers raconte comment il a réussi à cacher sa situation au fil des ans, notamment grâce à l'humour pour créer des diversions.

Au Québec, environ un million de personnes développent des stratégies au quotidien pour cacher le fait qu'elles ne savent pas bien lire ni écrire.

Les réactions

Plusieurs personnes de son entourage ont été surprises d'entendre une telle révélation. Marcel Aubut et Patrick Roy, qui l'ont côtoyé de près durant sa carrière, se sont dits étonnés. Sur le plan personnel, Demers a appris la nouvelle à sa fille il y a 24 heures.

À la Fondation de l'alphabétisation, cette nouvelle est perçue comme une bénédiction.

« C'est un cadeau extraordinaire, car il (Demers) est une personne populaire, très convaincante et accessible. C'est un message d'espoir qu'il lance à des milliers de personnes », a dit Sophie Labrecque, présidente et directrice générale de l'organisme.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.