•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des crèmes plutôt dangereuses

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Selon Que Choisir, l'équivalent français du Protégez-vous, certaines crèmes hydratantes pour le visage et certains laits pour le corps contiennent des substances indésirables qui peuvent être dangereuses.

Vous vous badigeonnez le visage quotidiennement en y appliquant une crème hydratante? Eh bien ce qui suit pourrait vous faire changer d'habitude.

Selon Que Choisir, l'équivalent français du magazine québécois de consommation Protégez-vous, certaines crèmes hydratantes pour le visage et certains laits pour le corps contiennent des substances indésirables qui peuvent même être dangereuses.

Le magazine a analysé 10 crèmes ou laits hydratants parmi les plus vendus en France afin d'y rechercher la présence de 56 produits chimiques (hydratants, colorants, émulsifiants, conservateurs, filtre UV) jugés mauvais pour la peau et pour l'environnement, douteux ou indésirables.

Toutes les crèmes analysées, à l'exception de la Diadermine hydra-éclat, contenaient des agents de conservation jugés indésirables. Selon le mensuel, ces substances ne devraient pas se trouver dans des produits qu'on applique quotidiennnent sur la peau.

Parmi les molécules indésirables se trouvent des composés contenant du chlore, du BHT (butylhydroxytoluène) jugé toxique pour plusieurs organes, du phénoxyéthanol et de l'EDTA.

Pas moins de huit des crèmes ou laits analysés (dont la Diadermine) contiennent des agents de conservations douteux, dont certains font actuellement l'objet d'études de cancérogenèse sur le rat.

Trois laits ou crèmes analysés (Nivea visage all day aqua, l'Oreal dermo-expertise, Linéance corps) contiennent les cinq parabènes jugés douteux par Que Choisir.

Les noms chimiques, mentionnés en tout petits caractères sur les emballages de ces produits, peuvent aussi se retrouver dans des produits qui s'affichent naturels.

Que Choisir prévient ses lecteurs: « Naturel n'a jamais signifié inoffensif » en précisant que la réglementation actuelle reste floue.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.