•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes se mobilisent pour les sans-abri de Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des membres de 17 organismes jeunesse servent des repas aux personnes itinérantes de Montréal et offrent un don de 1900 $ à la Mission Old Brewery, en proie à d'importantes difficultés financières.

Des jeunes ont répondu à l'appel au secours lancé par le directeur de la Mission Old Brewery, le plus important refuge pour les hommes sans-abri de Montréal qui accuse un déficit de 1 million de dollars.

Une trentaine de membres de 17 organismes jeunesse, y compris la Jeune Chambre de commerce de Montréal et la Fédération étudiante universitaire du Québec, ont servi des repas aux personnes itinérantes de Montréal, dimanche.

Les organismes jeunesse ont également fait un don de 1900 $ à la Mission Old Brewery afin de montrer l'exemple aux divers paliers de gouvernement.

« Nous lançons un message aux élus de la Ville de Montréal et du gouvernement du Québec et nous leurs montrons le type de société que nous voulons pour demain, une société où la charité individuelle et bien public vont de pair. Si eux ne sont pas prêts à donner un coup de main aux plus démunis, nous on va le faire », a dit l'un des co-organisateurs Paul Huynh.

« C'est impensable d'offrir moins de repas et moins de lits en plein hiver, mais on ne peut faire plus avec moins. Depuis 15 ans, le financement public n'a pas augmenté alors que nous offrons plus de services qu'autrefois », a expliqué le directeur général de l'établissement, James Hughes.

Depuis 1991, le refuge reçoit 100 000 $ de la Ville de Montréal et quelque 470 000 $ du gouvernement du Québec. « Cela équivaut à un financement d'environ 8 $ par lit chaque jour, et nous aurions plutôt besoin de 24 $ pour continuer à fonctionner », a-t-il poursuivi.

L'organisme montréalais fondé en 1889 offre quotidiennement le gîte à quelque 260 sans abri et sert chaque année plus de 270 000 repas.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.