•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers une meilleure compréhension de la parole

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des chercheurs canadiens découvrent une anomalie génétique qui pourrait être à l'origine de certains troubles du langage chez les enfants.

Une équipe de chercheurs canadiens a découvert une anomalie génétique qui pourrait être à l'origine de certains troubles du langage chez les enfants.

Des médecins de l'Université de Toronto, de l'Hôpital pour enfants de Toronto et de l'Hôpital d'Edmonton ont étudié le cas d'un garçon de 9 ans, du Nord de l'Alberta, qui a des problèmes d'apprentissage et d'élocution.

Ils ont utilisé les plus récentes méthodes d'analyse génétique afin d'observer les différences de l'ADN dans des chromosomes particuliers. Les chercheurs se sont aperçus que le jeune avait des copies supplémentaires d'environ 27 gènes sur le chromosome 7.

Cette région jouerait également un rôle dans la survenue du syndrome Williams-Beuren, un trouble congénital.

La percée pourrait mener à l'isolation de gènes impliqués dans le développement de la parole.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.