•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Wilma, l'ouragan le plus puissant de l'année

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ouragan atteint le cinquième et ultime échelon de l'échelle Saffir-Simpson tout en continuant de progresser, lentement mais sûrement, dans la mer des Antilles.

Avec des vents violents à plus de 280 km/h, l'ouragan Wilma se fait extrêmement menaçant, passant en moins de quatre heures de la catégorie 2 à la catégorie 5, la plus élevée sur l'échelle Saffir-Simpson.

D'après les mesures du Centre national des ouragans de Miami, il s'agirait de l'ouragan le plus puissant de l'année.

Après avoir balayé la Jamaïque et Haïti, causant la mort d'une dizaine de personnes sur son passage, le 12e ouragan de la saison continue son implacable progression dans la mer des Antilles.

Selon les prévisions, Wilma soufflera sur les îles Caïmans et les côtes du Honduras, avant de se diriger vers le Yucatán et l'ouest de Cuba. Il pourrait atteindre la Floride dès samedi.

Dans cet état américain, les producteurs d'oranges craignent pour leurs récoltes, que les ouragans de l'an dernier avaient détruites à 40 %.

Un nombre record de tempêtes

Le passage de Wilma en tant que 21e tempête de la saison dans l'Atlantique a égalé un record de 1933.

Comme il reste encore près d'un mois à la saison des ouragans dans l'Atlantique, les météorologues s'attendent à ce que ce record soit dépassé cette année.

Wilma étant le dernier nom de la liste élaborée par les autorités météorologiques pour nommer les tempêtes, les prochaines tempêtes de l'Atlantique prendront désormais le nom des lettres de l'alphabet grec. Après Wilma viendra donc Alpha.

Les cours du pétrole grimpent

Comme à chaque passage d'une tempête dans la région du golfe du Mexique, les prix du pétrole ont fortement augmenté sur les marchés internationaux, lundi.

Selon l'agence fédérale américaine Minerals Management Service, plus des deux tiers de la production de brut, de même que la moitié de celle de gaz naturel, sont toujours paralysés dans le golfe du Mexique par les dommages infligés par les ouragans Katrina et Rita.

Au moins six raffineries seraient encore hors service dans le sud des États-Unis, ajoutant à la pression sur les prix mondiaux du pétrole.

Les prévisions du Centre national des ouragans indiquent toutefois que Wilma devrait épargner cette fois les raffineries du golfe du Mexique.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.