•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle tempête menace les Caraïbes

Radio-Canada

Wilma, 21e tempête tropicale de l'année, devrait passer au stade d'ouragan au cours des prochains jours. Elle doit balayer sous peu les îles Caïmans avant de s'engouffrer dans le golfe du Mexique.

La tempête tropicale Wilma progresse en direction des côtes du Yucatan, dans la mer des Caraïbes, où elle devrait passer au stade d'ouragan dans les prochains jours.

La tempête, qui se trouvait lundi matin à 280 km au sud-est de l'île de Grand Caïman, entre la Jamaïque et le Honduras, doit poursuivre sa route vers l'embouchure du golfe du Mexique, balayant au passage les îles Caïmans.

Un nombre record de tempêtes

Cette 21e tempête de la saison dans l'Atlantique brise un record de 1933, où on avait dénombré 21 tempêtes dans la même région.

Or, il reste encore près d'un mois à la saison des ouragans dans l'Atlantique. Les probabilités d'observer d'autres tempêtes au cours des prochaines semaines sont assez élevées, les météorologues s'attendent donc à ce que le record soit dépassé cette année.

Wilma étant le dernier nom de la liste élaborée par les autorités météorologiques pour nommer les tempêtes, les prochaines tempêtes dans l'Atlantique seront baptisées des noms des lettres de l'alphabet grec. Après Wilma, viendra donc Alpha.

Le pétrole grimpe

Comme à chaque passage d'une tempête dans la région du golfe du Mexique, les prix du pétrole ont fortement augmenté sur les marchés internationaux au cours des dernières heures. À New York, le baril de brut a crû de 1,45 $ pour se fixer à 64,08 $, lundi. À Londres, le baril de Brent s'échangeait à 60,97 $.

Pour une troisième fois cette année, les installations pétrolières du golfe du Mexique sont menacées par une tempête après avoir essuyé de durs coups lors du passage des ouragans Rita et Katrina.

Selon l'agence fédérale américaine Minerals Management Service, plus des deux tiers de la production de brut, de même que la moitié de celle de gaz naturel, sont toujours paralysés dans le golfe du Mexique par les dommages infligés par Katrina et Rita.

De plus, au moins six raffineries seraient toujours hors service dans le sud des États-Unis, ajoutant à la pression sur les prix mondiaux du pétrole.