•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Satan sera vite oublié à Buffalo

Radio-Canada

Vétéran de cinq saisons à Buffalo, Jean-Pierre Dumont nous fait vivre de près sa saison avec les Sabres. Chaque semaine, l'attaquant nous livre ses commentaires sur la LNH. Aujourd'hui: Buffalo à l'aube d'une nouvelle saison.

Vétéran de cinq saisons à Buffalo, Jean-Pierre Dumont nous fait vivre de près sa saison avec les Sabres. Chaque semaine, l'attaquant nous livre ses commentaires sur divers sujets entourant tant les Sabres que la LNH.

5 octobre 2005 - Bonjour à tous.

Après 16 longs mois sans hockey, je ressens une certaine excitation à l'aube de cette nouvelle saison. J'ai vraiment hâte que ça recommence.

Le camp d'entraînement s'est bien déroulé, mais tout se passait très vite. En plus des rencontres préparatoires, nous devons nous ajuster aux nouveaux règlements.

Avec ce que j'ai vu lors du camp, les Sabres vont surprendre plusieurs équipes grâce à leur rapidité. Si nous pouvons nous servir de notre vitesse pour contrer l'adversaire, nous allons connaître beaucoup de succès.

Même si nous n'avons pas de grandes vedettes, notre équipe compte sur plusieurs bons attaquants. Dans un hockey sans accrochage, Daniel Brière sera une véritable menace.

Le départ de Satan

Avec le départ de Miroslav Satan pour les Islanders de New York, nous avons perdu un habile marqueur, un gars qui réussissait près de 30 buts tous les ans.

L'organisation a décidé d'opter pour une nouvelle orientation en permettant à des jeunes de se faire valoir. Satan exigeait aussi un lucratif contrat et les Sabres ont préféré mettre cet argent ailleurs.

Miroslav n'était pas un mauvais gars, mais il n'avait pas la meilleure éthique de travail. Au cours des dernières saisons, il y avait aussi une espèce de guerre avec la direction de l'équipe qui nuisait à son jeu sur la glace. Je crois qu'il n'était plus heureux à Buffalo.

D'après moi, la recrue Thomas Vanek comblera rapidement son départ.

Avec Brière et Vanek

En ce début de saison, je vais jouer au sein du premier trio avec Brière et Vanek. Difficile de me plaindre. Je m'entends très bien avec Brière, autant sur la patinoire qu'à l'extérieur de celle-ci. Durant le lock-out, j'ai même joué quelques matchs à Berne avec lui, alors on commence vraiment à bien se connaître.

Lors de notre dernière saison, Jochen Hecht complétait notre trio. Hecht a toutefois cédé sa place à Vanek.

Avec Vanek, un choix de premier tour en 2004, les partisans vont découvrir un joueur très talentueux. Si tout se déroule bien, je suis convaincu qu'il deviendra une star dans la LNH. En plus d'être très talentueux, il apprend vite et il prend le temps d'écouter nos conseils.

Biron ou Miller?

À la position de gardien, l'entraîneur Lindy Ruff se retrouve dans une position délicate. Il devra choisir qui, de Martin Biron ou de Ryan Miller, deviendra notre gardien numéro un. Il s'agit toutefois d'un beau dilemme, car très peu d'équipes ont autant de talent à cette position.

En ce début de saison, je crois que Miller a gagné la bataille. Après plusieurs bonnes saisons dans la Ligue américaine, il doit passer à l'étape suivante. Il existe une belle rivalité entre Miller et Biron.

Étant cochambreur de Biron sur la route, je trouve la situation assez difficile, car il s'agit d'un ami très proche. C'est toutefois bon pour notre équipe, car la lutte entre eux va les obliger à se défoncer.

Un retour en séries pour les Sabres?

La seule chose qui pourrait nous faire mal serait de reprendre nos mauvaises habitudes. Nous devrons connaître un bon début de saison pour ne pas avoir à rattraper les points perdus à la fin de l'année.

À ma première saison à Buffalo en 2001, nous avons atteint les demi-finales. Je veux revivre la folie des séries éliminatoires. Les Sabres ont le potentiel pour participer aux séries.

Nous nous reparlerons la semaine prochaine. D'ici là, nous aurons affronté les Bruins, les Islanders et les Sénateurs. Pas un début de calendrier facile!

À bientôt.

(Propos recueillis par Jean-François Chaumont)