•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les prix du pétrole chutent

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les craintes quant à la disponibilité de pétrole brut semblent se dissiper sur les marchés américains entraînant le baril de pétrole en baisse de plus de 1,50 $US.

Les cours du pétrole et les prix de l'essence ont chuté sur les marchés américains à la lumière d'informations indiquant que la demande semble ralentir.

Selon des experts du secteur de l'énergie, les consommateurs sont en train de changer leurs habitudes. La demande en essence est à la baisse et les ventes de véhicules énergivores ont fortement baissé au cours du mois de septembre.

Cette période de l'année correspond également à la fin des déplacements plus fréquents associés à la saison estivale et précède la période de consommation plus élevée de mazout en hiver.

Le baril de pétrole brut a perdu, mardi, à New York 1,57 $US pour clôturer à 63,90 $US.

Les retombées des ouragans

Par ailleurs, huit des neuf raffineries de la région de Houston, au Texas, en arrêt de production depuis le passage de l'ouragan Rita dans le sud des États-Unis, ont repris leurs activités. Toutefois, selon le département américain de l'Intérieur, plus de 100 plateformes pétrolières ont été détruites dans le golfe du Mexique à la suite du passage des ouragans.

Près de 3000 plateformes étaient situées sur la trajectoire des deux ouragans. Selon le département de l'Intérieur, 40 % des plateformes de la région étaient toujours évacuées et qu'environ 90 % des capacités de production de brut étaient encore paralysées. Et 72 % des capacités de production de gaz étaient encore arrêtées dans le golfe du Mexique.

Impact financier sur les pétrolières

Les ouragans Katrina et Rita ont coûté plus de 700 millions de dollars américains à la pétrolière BP à son troisième trimestre. De plus, BP a dû débourser 100 millions pour protéger et réparer sa plateforme de forage Thunder Horse dans le golfe du Mexique.

Dans ce contexte, BP abaisse de 3,2 % ses prévisions de production pour l'année. British Petroleum est la première des pétrolières à faire connaître publiquement le coût des ouragans et leur impact sur ses résultats.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.