•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le «Doc Mailloux» persiste et signe

Le psychiatre Pierre Mailloux, pris à partie pour des propos à saveur raciste tenus dimanche lors de l'émission Tout le monde en parle, refuse de s'excuser et maintient son point de vue sur les Noirs et les Autochtones.

Le psychiatre Pierre Mailloux, accusé d'avoir tenu des propos racistes dimanche dernier à l'émission Tout le monde en parle, a déclaré sur les ondes radiophoniques ne pas regretter ses propos et a refusé de s'excuser.

Le docteur Mailloux, qui réagissait à l'indignation soulevée par ses propos sur les Noirs et les Autochtones, a ajouté qu'il comprenait que des gens aient pu être insultés par ses paroles, mais que les études scientifiques qu'il a citées existaient bel et bien.

« La réaction émotive de plusieurs groupes qui essaient de me faire taire au lieu de me dire que Suzuki et Gutkin (auteurs des études citées par M. Mailloux) ont tort... Ça, ne jouez pas cette carte-là, je ne reculerai pas », a déclaré le psychiatre lors de son émission quotidienne à CKAC.

Il rejette les accusations de racisme portées contre lui

Le psychiatre Pierre Mailloux rejette également les plaintes de racisme déposées contre lui par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et la Ligue des Noirs du Québec.

Les deux organismes ont en effet annoncé mardi qu'ils porteront plainte devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et le Collège des médecins. Ils n'excluent pas également la possibilité d'intenter une poursuite devant les tribunaux.

Des propos controversés

Lors de son passage à Tout le monde en parle, le Dr Mailloux a déclaré que les Noirs et les Autochtones avaient un quotient intellectuel plus faible que la moyenne pour des raisons historiques, reprenant ainsi des propos tenus sur les ondes de CKAC, lors de l'une de ses émissions.

Selon Dan Philip, de la Ligue des Noirs de Montréal, « n'importe qui va dire n'importe quoi [...], c'est inacceptable ».

Jean Dorion, de la SSJB, quant à lui, a déclaré qu'il n'avait « jamais vu d'énoncé aussi proche du pur racisme. [...] Il n'existe pas de démonstration convaincante de ces prétendues inégalités ».

Aucun thème sélectionné