•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gilles Proulx claque la porte de TQS

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Suspendu par la direction de TQS après avoir injurié en ondes la victime d'un viol et d'une tentative de meurtre, l'animateur controversé quitte son émission L'Avocat et le Diable.

L'animateur de télévision et de radio Gilles Proulx démissionne de son poste au réseau de télévision TQS.

M. Proulx, qui co-animait l'émission matinale L'Avocat et le Diable en compagnie du maire de Huntington, Stéphane Gendron, était au coeur d'une polémique depuis plusieurs jours après avoir injurié en ondes une adolescente victime d'un viol et d'une tentative de meurtre.

Devant la vague d'indignation soulevée par les propos de Gilles Proulx, la direction de TQS a suspendu l'animateur pour une durée illimitée après que celui-ci eut transgressé un ordre de la direction lui interdisant de commenter cette affaire en ondes.

D'autres sources rapportent que le fait que l'animateur controversé ait accepté une invitation à l'émission Tout le monde en parle, à Radio-Canada, aurait également contribué à sa suspension. Gilles Proulx sera remplacé à la barre de L'Avocat et le Diable par Richard Desmarais.

Des paroles qui coûtent cher

Toute cette controverse entourant les propos de Gilles Proulx a commencé vendredi dernier après qu'il eut traité la jeune victime d'un viol et d'une tentative de meurtre de « petite garce » et de « petite cochonne » en ondes.

M. Proulx commentait alors les propos de l'avocate Lynda Bureau, qui défend Frédéric Dompierre, un adolescent coupable d'avoir agressé sexuellement et tenté de tuer une jeune fille de 14 ans. L'avocate s'était elle-même attiré les foudres de l'opinion publique en début de semaine après avoir prétendu que la victime avait été l'artisane de son propre malheur dans cette affaire.

Les propos de Gilles Proulx ont été vigoureusement dénoncés par les parents de la victime, par des groupes d'aide aux victimes d'agressions, par le diffuseur TQS et par des téléspectateurs qui auraient porté plainte à la station et au CRTC.

Lundi, la chaîne câblée Canal Évasion avait pour sa part annoncé sa décision de retirer de sa programmation une autre émission animée par Gilles Proulx.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.