•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un psychologue pour enfants devant la justice

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Martin Dubois, spécialisé dans les soins aux enfants hyperactifs, est accusé d'agressions sexuelles et d'attouchements sur deux garçons de 11 ans. Il plaide non coupable.

Après le pédiatre Jocelyn Lussier l'an dernier, un autre professionnel de la santé, spécialisé dans les soins aux enfants, devra répondre d'accusations d'agressions sexuelles et d'attouchements sur deux garçons de 11 ans.

Il s'agit de Martin Dubois, un psychologue de Québec, qui jouissait d'une excellente réputation, notamment pour avoir dirigé la clinique des déficits de l'attention et de l'hyperactivité, installée à Sainte-Foy.

Il a quitté la clinique le mois dernier, en apprenant que des accusations seraient portées contre lui.

Les faits qui lui sont reprochés se seraient produits en 2003 et en 2005, au camp Kéno, à Portneuf, où il était psychologue en chef.

Les deux plaignants y étaient inscrits dans le programme Évasion pour enfants souffrant de déficit d'attention. Les dirigeants du camp ont mis fin au programme dès qu'ils ont été mis au courant de l'enquête de la Sûreté du Québec sur les présumés agissements du psychologue.

L'homme de 37 ans a plaidé non coupable. Il a été remis en liberté jusqu'à sa prochaine comparution prévue le 18 novembre pour la suite de la divulgation de la preuve.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.