•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse des prix du pétrole

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La remise en service de raffineries américaines, fermées depuis le passage de l'ouragan Katrina dans le sud des États-Unis, soulage les investisseurs. Les prix à la pompe restent toutefois élevés.

La situation énergétique s'améliore dans le sud des États-Unis, avec la reprise d'activités dans certaines raffineries, alors que le prix de l'essence à la pompe reste élevé. Le retour de la production de ces raffineries combiné à l'approvisionnement de pétrole brut provenant de réserves internationales ont contribué à faire baisser les prix. Le baril de pétrole brut a terminé en forte baisse, mardi, à 65,96 $US à New York.

Quatre raffineries de la Louisiane, qui fournissent en temps normal 10 % des produits raffinés au pays, ont repris du service, mardi ou devraient le faire dans les jours à venir. Ces quatre raffineries affichent une capacité cumulée de production de près de 900 000 barils par jour. Trois autres centres de raffinage en Louisiane ont repris leurs activités dernièrement.

Pendant ce temps, six raffineries d'une capacité de production cumulée de plus d'un million de barils par jour demeurent fermées dans les trois États les plus touchés du sud, soit l'Alabama, le Mississippi et la Louisiane.

La décision vendredi de puiser des millions de barils de brut dans les réserves stratégiques américaines et internationales a également été bénéfique. Washington a précisé que les premières livraisons de ce brut avaient été effectuées.

Prix élevés à la pompe

Le prix de l'essence sans plomb a atteint, mardi, 3,23 $US le gallon dans l'État du Maryland. Selon l'Association américaine des automobilistes, le prix le plus bas pour un gallon d'essence est en Louisiane. Il se vend à 2,7 $US. Les prix ont commencé à baisser dans la région de Washington et sa banlieue. En un mois, la hausse a été d'environ 10 $US pour un plein d'essence.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.