•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'industrie canadienne du vélo réclame une surtaxe

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'importation massive de bicyclettes en provenance de l'Asie a entraîné la mise à pied de plusieurs travailleurs au Canada. L'industrie canadienne réclame une surtaxe pour protéger ses emplois.

Un million de bicyclettes importées annuellement par le Canada ont été fabriquées en Chine, au Vietnam ou en Thaïlande. Le Tribunal canadien du commerce extérieur (TCCE) trouve cette situation inquiétante et recommande l'imposition d'une surtaxe.

L'importation massive de vélos a forcé certains manufacturiers canadiens à réduire leur production ainsi que le nombre de leurs employés.

À la suite d'une plainte formulée par les fabricants et les syndicats canadiens, le TCCE a recommandé d'imposer, sur trois ans, une surtaxe de 30 %, 25 % puis 20 % sur les bicyclettes importées de l'Asie.

C'est entre autres pour préserver les 250 emplois de l'usine Raleigh de Waterloo que le président de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), François Vaudreuil, demande maintenant au ministre fédéral des Finances, Ralph Goodale, de donner suite à la recommandation du TCCE.

Le directeur des finances de l'entreprise Procycle en Beauce, Daniel Maheu, estime que cette surtaxe donnerait un coup de pouce à l'industrie canadienne de la bicyclette.

« Ça ferait en sorte que soudainement, nos prix deviendraient plus compétitifs, dans le sens qu'on se battrait à armes plus égales. On se battrait sur les mêmes bases que les vélos qui seraient importés à tout le moins », explique-t-il.

Cette surtaxe toucherait les bicyclettes de moins de 600 $. On ne sait pas si les importateurs la feraient supporter entièrement par consommateurs.

L'industrie de la bicyclette est principalement basée au Québec avec les deux principaux producteurs que sont Les Industries Raleigh de Waterloo et Procycle de Saint-Georges-de-Beauce.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.