•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trafic d'influence à l'immigration

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un Montréalais de 72 ans reconnaît sa culpabilité à 22 chefs d'accusation de fraude et de complot. Il admet avoir versé des milliers de dollars à un commissaire à l'immigration pour influencer ses décisions.

Quatre hommes arrêtés à la suite d'une affaire de corruption impliquant la Commission de l'immigration et du statut de réfugié ont reconnu leur culpabilité jeudi, au Palais de justice de Montréal.

L'un d'eux, Franco Macaluso, un Montréalais de 72 ans, a plaidé coupable à 22 chefs d'accusation de fraude et de complot. Il agissait comme intermédiaire auprès d'immigrants de la région de Montréal, à qui il réclamait des pots-de-vin en échange d'une décision favorable de la Commission. Il a reconnu avoir versé des milliers de dollars à Yves Bourbonnais, qui était commissaire à l'immigration, pour influencer ses décisions.

Sa sentence pourrait être prononcée en janvier 2006.

Jusqu'à maintenant, 10 des 11 personnes arrêtées dans cette affaire ont reconnu leur culpabilité. La présumée tête dirigeante du groupe, Yves Bourbonnais, subira son procès en septembre 2006.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.