•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pétrole: un nouveau record de clôture

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le brut conclut la journée à 67,49 $US, après avoir flirté avec les 68 $US avant l'ouverture officielle des cours. L'arrivée de l'ouragan Katrina rend les marchés instables.

Après avoir atteint 68 $US lors des échanges électroniques avant l'ouverture officielle des marchés, le cours du pétrole s'est replié légèrement pour clôturer à 67,49 $US, jeudi, à New York.

Il s'agit néanmoins d'un nouveau record de clôture. La tendance du marché semble toujours s'orienter vers la cible des 70 $US.

À Londres, le Brent de la mer du Nord a gagné 26 ¢ pour atteindre 66,27 $US. Son sommet historique de 66,85 $US remonte au 14 août dernier.

Les analystes estiment que l'arrivée de l'ouragan Katrina sur les côtes de la Floride crée de l'instabilité sur les cours. L'an dernier, les raffineries et sites de forage du golfe du Mexique, où se concentre un quart des installations pétrolières des États-Unis, ont mis des semaines à se remettre du passage de l'ouragan Ivan.

Le prix de l'essence trop élevé aux yeux de Washington

La Maison-Blanche estime que le prix de l'essence à la pompe est trop élevé. L'administration américaine a indiqué qu'elle examinera de possibles abus chez les distributeurs.

« Le président et le gouvernement sont conscients que le prix élevé de l'essence a des effets sur le revenu des ménages et sur les petits entrepreneurs », a indiqué le porte-parole de la Maison-Blanche, Trent Duffy.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.