•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau record des cours du pétrole

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les problèmes au Proche et Moyen Orient pèsent lourdement sur le marché du pétrole, dont le baril de brut a franchi la barre des 67 $US, vendredi.

À la bourse de New York, le prix du baril de pétrole ne cesse globalement d'augmenter. Vendredi, pour la première fois, il a dépassé les 67 $US, en cours de séance.

Lundi, le cours du baril de brut avait déjà battu un record, atteignant 64,27 $US dans la journée. Il avait ensuite reculé de 87 cents, mardi, à 63,07 $US.

Une envolée durable

Les analystes s'entendent pour prédire que la flambée des prix devrait continuer de plus belle.

Les menaces d'attentats en Arabie saoudite, les tensions entourant le programme nucléaire iranien et des problèmes persistants dans les raffineries américaines demeurent des sources d'inquiétude qui exercent une pression sur les prix du brut.

Lors de la révolution islamique de 1979 en Iran, les cours avaient franchi, en valeur d'aujourd'hui, le cap des 80 $US le baril.

Au cours de la dernière année, le prix du pétrole a augmenté de 42 % sur le marché new-yorkais, et les experts s'attendent qu'il franchisse le cap des 70 $US d'ici peu.

Au Québec, les automobilistes font déjà les frais de cette instabilité. Dans certaines stations-service de Montréal, le litre d'essence ordinaire a grimpé à plus de 1,13 $ vendredi.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.