•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Île de Hans: le ton monte entre Ottawa et Copenhague

Radio-Canada

La marine danoise envoie un navire en direction de la petite île, que se disputent le Canada et le Danemark depuis 1973, pour réaffirmer sa souveraineté.

Le différend territorial qui oppose le Canada et le Danemark sur la souveraineté de l'île de Hans, au large du Groenland, s'intensifie.

La marine danoise a envoyé un navire en direction de cet îlot de 1,3 kilomètre carré que se disputent les deux pays depuis 32 ans.

Le patrouilleur danois Tulugaq, qui est parti d'une base de la côte du Groenland, devrait atteindre la petite l'île à la fin du mois d'août, si les glaces le permettent.

L'envoi de ce bâtiment se veut une réplique à la récente visite du ministre canadien de la Défense, Bill Graham.

Copenhague a d'ailleurs protesté contre cette visite du ministre Graham qui suivait d'une semaine l'envoi de soldats canadiens qui y avaient planté un unifolié.

Selon la marine danoise, l'envoi de ce vaisseau à l'île de Hans s'inscrit dans le cadre d'une mission d'affirmation de la souveraineté du Danemark dans ce secteur contesté.

Cette dispute territoriale entre Ottawa et Copenhague remonte à 1973, alors que les deux pays s'étaient entendus sur le tracé d'une frontière maritime entre le Groenland, propriété du Danemark, et l'île Ellesmere, qui appartient au Canada. La question de l'île de Hans a alors été reportée à une date ultérieure sans jamais être réglée.

Aucun thème sélectionné