•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La canicule embrase les forêts québécoises

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les incendies de forêt se multiplient au Québec où la canicule, la sécheresse et la foudre provoquent de nombreux nouveaux feux. La SOPFEU est débordée.

La canicule se poursuit au Québec et cause des maux de tête à la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

Les incendies de forêt ont plus que doublé depuis mercredi: 111 feux sont en activité au Québec. La foudre aurait allumé plus de 75 nouveaux foyers d'incendie au Québec, alors que l'organisme rapportait 52 incendies mercredi.

La SOPFEU fonctionne d'ailleurs à plein régime, et tous ses effectifs sont mis à contribution sur le terrain.

L'exploitation forestière a été interrompue par mesure préventive. Quelque 12 000 travailleurs forestiers sont ainsi forcés à l'inaction.

L'agriculture souffre également de cette chaleur extrême en Ontario.

La sécheresse nuit à la croissance des grains et rend les plants plus vulnérables aux invasions d'insectes. Les agriculteurs sont invités à coordonner l'arrosage de leurs champs avec leurs voisins et à éviter les fuites afin de préserver les réserves d'eau qui diminuent.

Chaleur mortelle

La chaleur extrême qui s'abat sur l'est du Canada aurait causé la mort de deux travailleurs en Abitibi-Témiscamingue.

Un homme âgé de 43 ans de Rouyn-Noranda a perdu la vie, alors qu'il travaillait sur sa terre. Un travailleur forestier est également mort dans la région de Matagami. Le coroner a ouvert une enquête afin de déterminer les causes exactes des décès.

Plusieurs municipalités ont mis sur pied des mesures pour venir en aide aux moins nantis pour faire face à la canicule. La ville ontarienne de North Bay a notamment mis sa bibliothèque et son aréna à la disposition de sa population pour qu'elle puisse se rafraîchir. Les autorités de la ville de Toronto ont également mis sur pied quatre abris pour ses citoyens qui souffrent de la chaleur.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.