•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ville de Virginie très branchée

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ville d'Alexandria offre un accès sans fil gratuit à Internet dans tout le centre-ville. Mais le projet ne fait pas l'affaire des fournisseurs Internet, qui voient une partie du marché leur échapper.

Aux États-Unis, une petite ville fait trembler les fournisseurs de service Internet. Alexandria, en Virginie, offre un accès sans fil gratuit à Internet dans tout le centre-ville.

Le projet-pilote d'un an soulève déjà la grogne des géants de l'industrie, qui craignent de perdre de nombreux clients.

L'objectif de l'initiative est d'attirer des gens vers le centre-ville, explique Craig Fifer, d'Internet Alexandria. « Cela va stimuler l'économie et le tourisme et nous deviendrons la communauté high-tech », dit-il.

Mais le bonheur d'accéder à Internet gratuitement dans un parc suscite aussi la grogne chez les fournisseurs d'accès Internet, qui voient une partie du marché leur échapper.

« Mais qui a décidé que c'était le rôle du gouvernement, même un gouvernement municipal, d'ouvrir l'accès aux nouvelles technologies », se demande le président de l'Association américaine de l'industrie Internet, David P. McClure.

Les services d'accès Internet peuvent coûter jusqu'à 100 $ par mois, un luxe que plusieurs contribuables ne peuvent se permettre.

Après le succès de l'initiative d'Alexandria, d'autres villes américaines veulent lui emboîter le pas. Et certains songent à développer un projet similaire à Montréal.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.