•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jackson acquitté

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après 7 jours de délibérations du jury, le chanteur est acquitté des 10 chefs d'accusation d'agression sexuelle sur un garçon de 13 ans. Il risquait jusqu'à 20 ans de prison.

Michael Jackson est libre. Le chanteur américain a été acquitté des 10 chefs d'accusations d'agression sexuelle sur un garçon de 13 ans, mercredi, à Santa Maria, en Californie.

Les 12 jurés, 8 femmes et 4 hommes, sont parvenus à ce verdict à leur septième journée de délibérations. Ils n'ont visiblement pas cru à la version du jeune plaignant.

M. Jackson, 46 ans, faisait face à 10 chefs d'accusation pour des actes qui seraient survenus en février et mars 2003. Il risquait près de 20 ans de prison.

Le plaignant soutenait que la star l'avait agressé sexuellement à sa propriété de Neverland, en utilisant l'alcool pour parvenir à ses fins.

M. Jackson devait répondre de quatre chefs d'agression sexuelle, un chef de tentative d'agression et de quatre chefs pour avoir administré un agent intoxiquant dans le but de commettre une agression. Il était aussi accusé d'avoir comploté pour séquestrer la famille du garçon.

Mesereau enchanté, Sneddon résigné

L'avocat de M. Jackson, Me Thomas Mesereau, s'est évidemment félicité pour son client. « Justice a été rendue, a-t-il dit. Cet homme est innocent, il l'a toujours été. »

Le procureur Tom Sneddon, qui souhaitait voir la vedette condamnée, a admis être déçu par le verdict. « Mais nous maintenons notre confiance au système judiciaire », a-t-il indiqué dans un commentaire laconique. L'accusation a indiqué qu'elle ne ferait pas appel du verdict.

Dans une conférence de presse suivant le verdict, le jury a expliqué avoir essayé de mettre de côté la célébrité de l'accusé pour le juger comme n'importe quel être humain. « Il nous fallait de meilleures preuves, elles n'étaient tout simplement pas là », a expliqué l'un d'entre eux.

Au cours des 4 mois de procès, 140 témoins ont été entendus. La défense a soutenu que le chanteur était victime d'une famille de menteurs cherchant à s'enrichir sur son dos.

De son côté, l'accusation a avancé que Jackson était un prédateur pédophile utilisant sa célébrité, son argent et sa propriété de Neverland pour attirer de jeunes garçons.

Porte-parole congédiée

Peu avant le prononcé du verdict, Michael Jackson a congédié sa porte-parole, Raymone Bain. La semaine dernière, elle a donné plusieurs conférences de presse impromptues face aux centaines de journalistes rassemblés autour du tribunal dans l'attente du verdict.

Mme Bain avait alors parlé de l'état d'esprit de la star et affirmé qu'elle croyait en son innocence. Mais il semble que la porte-parole et sa firme de relations publiques n'ont « pas suivi les instructions » qui leur avaient été données.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.