•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hamilton porte sa cause devant le TAS

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un mois et demi après sa suspension pour dopage par transfusion sanguine, l'Américain Tyler Hamilton a interjeté appel, mercredi, devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

1er juin 2005 - Un mois et demi après sa suspension pour dopage par transfusion sanguine, l'Américain Tyler Hamilton a interjeté appel, mercredi, devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Dans un communiqué, le TAS révèle que « Hamilton a fait appel pour annuler la décision et l'exonérer de toute sanction, considérant qu'il n'a commis aucune infraction aux règlements antidopage ».

Le 18 avril dernier, après une longue bataille juridique, Hamilton a été suspendu deux ans par l'Agence antidopage américaine (USADA).

Le cycliste de 34 ans a échoué à un test au lendemain de sa victoire dans le contre-la-montre du Tour d'Espagne, le 11 septembre 2004.

Hamilton, qui courait alors pour la formation suisse Phonak, a été licencié.

Avant d'être reconnu coupable, le coureur américain avait déjà échoué à un premier test le 19 août, après sa victoire dans le contre-la-montre des Jeux olympiques d'Athènes.

L'échantillon A s'était révélé positif, mais la contre-expertise n'avait pas abouti en raison de la dégradation de l'échantillon sanguin.

Le Comité international olympique (CIO) n'avait donc eu d'autre choix que de lui laisser sa médaille d'or.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.