•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anglais en première année: Fournier maintient le cap

Radio-Canada

Malgré l'avis du CSE du Québec, qui demande au gouvernement de revoir sa décision, le ministre de l'Éducation ira de l'avant avec l'enseignement de l'anglais dès la première année du primaire.

Le ministre québécois de l'Éducation, Jean-Marc Fournier, maintient sa décision d'implanter l'enseignement de l'anglais, langue seconde, dès la première année du primaire. M. Fournier maintient le cap malgré l'avis contraire du Conseil supérieur de l'éducation.

Le CSE demande au gouvernement libéral de Jean Charest de surseoir à sa promesse électorale d'instaurer l'enseignement de l'anglais dès la première année du primaire. Le CSE considère en effet que cette mesure que Québec doit instaurer dès 2006 n'est pas pleinement justifiée, que son efficacité n'est pas démontrée et qu'elle ne repose sur aucun consensus social.

Jugeant cette mesure prématurée, le conseil recommande plutôt au gouvernement de mandater un groupe de travail sur cette question afin de mieux éclairer sa décision.

Cette recommandation au gouvernement du Québec est contenue dans un avis du Conseil supérieur de l'éducation publié mardi et dans lequel le CSE se penche sur une série de modifications que compte apporter le ministère de l'Éducation aux niveaux primaires et secondaires.

Le Conseil conteste la démarche de Québec

Le Conseil, qui se défend d'être opposé à l'enseignement de l'anglais au primaire s'interroge toutefois sur l'efficacité de la mesure de Québec qui prévoit consacrer une heure par semaine à l'enseignement de l'anglais en première année.

Le CSE demande par conséquent au ministère de l'Éducation de mieux évaluer les effets réels d'une telle décision sur les élèves du primaire. Une heure par semaine semble en effet trop peu au CSE pour que la mesure permette aux élèves de progresser efficacement dans l'apprentissage de l'anglais.



Le CSE approuve une série de modifications

Par ailleurs, le CSE a donné son aval à une série de modifications que le gouvernement du Québec s'apprête à appliquer dans l'enseignement au primaire et au secondaire.

Parmi ces changements, notons l'augmentation des heures d'enseignement au primaire, le renforcement des cours d'éducation physique et une révision de la grille-matière au premier cycle du secondaire.