•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appel au boycottage des produits de la mer du Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Société protectrice des animaux des États-Unis demande aux Américains de boycotter les poissons et fruits de mer provenant du Canada pour protester contre la chasse au phoque.

La Société protectrice des animaux des États-Unis a lancé un boycottage des produits de la mer du Canada pour protester contre la chasse aux phoques.

La SPA américaine dit avoir parlé à 5000 distributeurs américains. Legal Sea Foods, une chaîne de 31 restaurants, et Down East Seafoods, un distributeur qui compte 200 hôtels et restaurants parmi ses clients, ont accepté d'y participer.

L'actrice Elizabeth Berkley a aussi donné son appui au mouvement de boycottage, et sévèrement critiqué le Canada.

Cette annonce coïncide avec l'entrée en vigueur de l'étiquetage du pays d'origine pour les poissons et fruits de mer vendus aux États-Unis.

Opposants et chasseurs s'affrontent

Pendant ce temps, la Gendarmerie royale du Canada a ouvert des enquêtes sur des plaintes d'opposants à la chasse aux phoques, qui affirment avoir été agressés par des chasseurs dans le golfe du Saint-Laurent.

En outre, une dizaine d'opposants de la Sea Shepherd Conservation Society ont comparu en Cour pour avoir enfreint la Loi sur les pêches en s'approchant trop près des chasseurs. Ils ont tous été relâchés sur la promesse de ne pas quitter leur navire, le Farley Mowat.

La chasse dans le golfe Saint-Laurent prendra fin le 12 avril prochain au large de Terre-Neuve.

En vertu d'un programme fédéral de trois ans qui prend fin cette année, les chasseurs de phoques pouvaient abattre un grand total de 975 000 phoques du Groenland, des animaux dans la plupart des cas âgés de moins de trois mois.

Cette année, le nombre total de prises permises était de 320 000, dont 70 % seront abattus au fusil par les chasseurs de la côte nord de Terre-Neuve.

Selon Pêches et Océans Canada, les quelque 15 500 personnes autorisées à chasser ont gagné plus de 16 millions de dollars avec la vente de peaux et d'huile de phoques en 2004.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.