•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'activité humaine menace la Terre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La plus importante étude réalisée sur l'état de santé de la Terre montre que l'activité humaine cause des dommages irréversibles aux différents écosystèmes de la planète.

Les conclusions d'une importante étude chapeautée par l'ONU et à laquelle 1360 scientifiques de 95 pays ont participé n'augurent rien de bon pour l'avenir de la Terre.

Les travaux montrent que les écosystèmes de la planète souffrent des pressions exercées par l'activité humaine, et que leur survie est loin d'être assurée pour les générations futures.

En fait, 15 des 24 principaux écosystèmes sont en déclin, soutient le Rapport synthèse du Millénaire sur l'évolution des écosystèmes, qui porte sur l'état général des systèmes écologiques nécessaires au maintien de la vie sur Terre.

L'étude qui a duré quatre ans et coûté 24 millions de dollars, montre que:

  • Les
  • Jusqu'au
  • La
  • La
  • Les
  • Les
  • Un point de non-retour?

    L'étude de l'ONU, qui vient d'être rendue publique, lance donc un avertissement sérieux: « L'activité humaine impose une telle pression sur les systèmes écologiques naturels de la planète qu'on ne peut plus garantir qu'ils fonctionneront encore pour les générations à venir. »

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.