•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CHUM fait enfin son nid 2

Chronologie du projet

Février 1995 : le ministre de la Santé, Jean Rochon, annonce le regroupement des hôpitaux Hôtel-Dieu, Notre-Dame et Saint-Luc en une seule entité, le CHUM.

Automne 1996 : les trois hôpitaux sont officiellement fusionnés et le CHUM devient une réalité.

Avril 1999 : Lucien Bouchard, alors premier ministre péquiste du Québec, annonce que la construction du nouvel hôpital universitaire francophone de Montréal se fera sur un seul emplacement.

Printemps 1999 : plusieurs propositions évoquent l'agrandissement de l'Hôtel-Dieu, de Notre-Dame ou bien, comme le suggère la Ville de Montréal, de construire le CHUM à l'ouest des Brasseries Molson.

Janvier 2000 : la ministre de la Santé, Pauline Marois, annonce que le gouvernement Bouchard a opté pour un site formé du quadrilatère des rues Saint-Denis, Rosemont, Saint-Laurent et Bellechase, au 6000, rue Saint-Denis.

Avril 2004 : les anciens premiers ministres Brian Mulroney et Daniel Johnson, mandatés par le gouvernement Charest de revoir les projets des mégahôpitaux francophone et anglophone, recommandent la construction du CHUM sur le site du 1000, rue Saint-Denis, emplacement actuel de l'hôpital Saint-Luc.

Juillet 2004 : alors que Québec avait approuvé le projet du 1000, rue Saint-Denis, un groupe d'hommes d'affaires influents, appuyés par le recteur de l'Université de Montréal, Robert Lacroix, propose un nouveau site situé à la gare de triage du Canadien Pacifique, à Outremont.

Décembre 2004 : un comité interministériel mandaté en octobre de la même année afin de statuer sur les projets d'Outremont et du 1000, rue Saint-Denis recommande finalement ce dernier site.

Décembre 2004 : Daniel Johnson et Marcel Villeneuve concluent, eux aussi, dans leur avis au ministère de la Santé, que le CHUM devrait être construit au 1000, rue Saint-Denis

Février 2005 : le rapport Couture-Saint-Pierre dépose ses recommandations finales et opte, lui, pour le site de la gare de triage d'Outremont.

Mars 2005 : lors de la Commission parlementaire spéciale sur la localisation du futur CHUM, le premier ministre Charest reconnaît au site d'Outremont un certain nombre de lacunes.

25 Mars 2005 : le gouvernement Charest convoque la presse pour le dévoilement du site du futur CHUM.

Quelques chiffres

Le mégahôpital du CHUM devra comprendre 700 lits, le CUSM anglophone, 500.

300 lits seront cependant conservés à l'hôpital Notre-Dame et 332 à l'Hôpital général de Montréal.

Coûts: de 1,3 à 1,8 milliard pour le CHUM; 1,1 milliard pour le CUSM.