•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Babikov et Gaïazova, bis!

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2005 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Russe Ivan Babikov et la Québécoise Dasha Gaïazova ont tous deux remporté une deuxième victoire en deux jours, mercredi, aux Championnats canadiens de ski de fond, en Colombie-Britannique.

2 mars 2005 - Le Russe Ivan Babikov et la Québécoise Dasha Gaïazova ont tous deux remporté une deuxième victoire en deux jours, mercredi, aux Championnats canadiens de ski de fond, à Prince George en Colombie-Britannique.

Il s'agissait de la seconde portion de l'épreuve de poursuite individuelle, au pas de patin cette fois, un 15 km chez les hommes et 10 km chez les femmes.

Babikov a devancé l'Ontarien Dan Roycroft de 39 secondes, mercredi, pour porter son avance totale au combiné à 50 secondes.

L'Albertain Brian McKeever a fini 3e.

Gaïazova a maintenu un bon rythme tout au long du tracé de 10 km pour terminer avec plus d'une minute d'avance sur les Albertaines Chandra Crawford et Tara Whitten, ces deux-ci tout juste de retour des Championnats du monde en Allemagne.

Médaille d'argent et la Finlande pour Alex Harvey

Chez les juniors, le jeune Québécois Alex Harvey a réussi son pari de se qualifier au sein de l'équipe canadienne qui participera aux Championnats du monde juniors, à la fin du mois en Finlande.

Harvey a pris le deuxième rang au combiné à la suite de l'épreuve de mercredi, un 15 km au pas de patin, à 1 min 18 s du vainqueur, l'Albertain Brent McMurtry.

« Les conditions étaient difficiles, de dire Alex, c'était comme de la sloche. Chaque fois que tu lèves ton pied, ça cale. Au Québec, on n'est pas habitués à skier là-dedans! C'est épuisant, c'est dur mentalement et physiquement. »

L'Ontarienne Perianne Jones a ajouté un deuxième titre en deux jours chez les filles.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.