•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mouvement pour une radio culturelle

Depuis septembre, 23 000 personnes et organismes, dont l'Union des artistes et l'Union des écrivains du Québec, ont signé une pétition pour dénoncer la disparition de la chaîne culturelle de Radio-Canada. Ils demandent l'intervention du CRTC.

Le mouvement pour une radio culturelle au Canada prend de l'ampleur. Depuis septembre, 23 000 personnes et organismes, dont l'Union des artistes, l'Union des écrivains du Québec et l'Association nationale des éditeurs de livres, ont signé une pétition pour dénoncer la disparition de la chaîne culturelle de Radio-Canada.

Le mouvement vient de lancer un pamphlet, Contre une radio sans culture, pour faire valoir ses points de vue. Le document réunit des textes virulents de Victor-Levy Beaulieu, de Robert Lévesque ou d'André Major. Il est publié par le Mouvement pour une radio culturelle au pays.

Ce regroupement demande au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes la tenue d'audiences publiques sur l'avenir des contenus culturels à la radio de Radio-Canada.

Jean Portugais, l'initiateur de ce regroupement, demande une troisième chaîne: « La disparition de la chaîne culturelle, c'est la disparition des contenus en matière de littérature, de philosophie, de beaux-arts. Les arguments de la Société à l'effet que ces contenus sont passés à la Première chaîne ne nous convainquent pas. Il s'agit d'émissions de divertissment essentiellement. Alors pourquoi ne pas faire place à une troisième chaîne? »

Il ajoute qu'en abolissant la chaîne culturelle, remplacée par Espace Musique, Radio-Canada ne respecte pas ses conditions de licence émises par le CRTC.

Guylaine Bergeron, porte-parole de Radio-Canada, dément fortement cette affirmation: « Le mandat et les conditions de licence de la radio de Radio-Canada sont rigoureusement respectés. L'arrivée d'Espace musique ne touche en rien les clauses de notre licence et de notre mandat ».

Au moment de la création d'Espace musique, Radio-Canada, a ajouté 12 heures d'émissions culturelles à la première chaîne.

Ce n'est pas suffisant pour les membres du Mouvement pour une radio culturelle qui mise grandement sur l'appui de Pierre Juneau, ancien président de Radio-Canada et du CRTC, pour obtenir des audiences publiques sur la culture à Radio-Canada.