•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un deuxième trou noir au centre de notre galaxie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'observation d'étoiles qui tournent autour d'un phénomène invisible au centre de la Voie lactée amène des chercheurs français à affirmer qu'il s'agit d'un deuxième trou noir.

Une équipe française estime qu'il existe un deuxième trou noir au centre de la Voie lactée.

Les chercheurs de l'Institut d'astrophysique de Paris soutiennent que l'observation de sept étoiles en orbite autour d'un étrange phénomène invisible trouverait son explication dans la présence d'un autre trou noir, cependant beaucoup moins imposant que le premier.

Il y a à peine trois ans, des astronomes ont confirmé que notre Voie lactée avait en son centre un trou noir, appelé Sagittaire A*, qui serait 2,6 millions de fois plus massif que notre Soleil.

Le deuxième trou noir aurait pour sa part environ 1300 fois la masse du Soleil et serait situé à trois années-lumière de son imposant voisin.

L'astronome Jean-Pierre Maillard et son équipe scrutaient le noyau galactique et estimaient jusqu'à maintenant qu'un seul objet s'y trouvait.

L'utilisation de l'observatoire Gemini, situé à Hawaï, a permis de déterminer que la région était également constituée d'un groupe de sept étoiles.

Ces informations, combinées aux données recueillies par le télescope spatial Hubble et l'observatoire rayon X Chandra, ont permis d'établir que les astres orbitaient autour d'un trou noir intermédiaire, appelé IRS 13E, qui fait des spirales autour de Sagittaire A*.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.