•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après le Vioxx, le Celebrex?

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À la suite du retrait du médicament anti-inflammatoire Vioxx, le National Post affirme que son concurrent Celebrex serait également lié à des décès et réactions négatives. Le fabricant Pfizer nie l'information.

Rien ne va plus dans le monde des anti-inflammatoires.

Le National Post affirme dans son édition de jeudi que le Celebrex serait lié, au Canada, à 14 morts et à une centaine de réactions négatives, dont 19 crises cardiaques.

Ces cas auraient été signalés à Santé Canada, mais le ministère estimait jeudi après-midi qu'aucune relation de cause à effet n'avait été établie ».

Il n'écarte toutefois pas la « possibilité » que le médicament présente « un risque » pour certaines personnes et procède actuellement à une enquête.

Le fabricant nie l'information

La pharmaceutique Pfizer affirme, pour sa part, que l'article du journal torontois n'est appuyé par aucune étude clinique ou épidémiologique, et qu'il pourrait causer de la confusion parmi les patients et les médecins.

Selon elle, la marge d'innocuité du médicament est bien établie et est étayée par des études cliniques d'envergure menées au Canada et ailleurs dans le monde.

Le groupe a néanmoins annoncé le 18 octobre qu'il allait mener une étude clinique en 2005 sur les effets de ce médicament sur les patients à hauts risques cardiovasculaires.

Trois millions d'ordonnances de ce médicament ont été traitées au Canada l'année dernière.

Les ventes du Celebrex ont encore augmenté depuis septembre, à la suite du retrait du Vioxx du marché mondial par son fabricant Merck.

Les résultats d'études ont démontré que le Vioxx augmentait les risques de maladies cardiaques.

L'agence américaine responsable des médicaments, la Food and Drug Administration, affirmait lundi que le Vioxx pourrait avoir provoqué, aux États-Unis seulement, 27 785 infarctus du myocarde ou décès par crise cardiaque entre 1999 et 2003.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.