•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Banque du Canada prévoit un taux de croissance de 3 %

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans son rapport sur la politique monétaire, la Banque du Canada prévoit que les prix à la hausse du pétrole et la vigueur du dollar contribueront à contenir la croissance de l'économie canadienne en 2005.

Le gouverneur de la Banque du Canada, David Dodge, s'attend à un taux de croissance de l'économie canadienne de 2,9 % l'an prochain, alors que les dernières prévisions avaient fixé ce taux à 3,5 %.

Pour 2006, le taux de croissance de l'économie canadienne devrait être de 3,2 %.

La Banque du Canada prévoit que la hausse des prix du pétrole brut et la progression soutenue du dollar canadien ralentiront la croissance économique au pays en 2005.

Ces prévisions sont en deçà de celles d'économistes du secteur privé, qui misaient sur une croissance de 3,4 % en 2005. La Banque de Montréal prévoit même que la croissance canadienne va doubler par rapport à 2003 pour égaler celle des États-Unis.

La Banque du Canada précise dans son « Rapport sur la politique monétaire » que l'économie canadienne a progressé plus rapidement que ce qu'elle avait prévu dans sa dernière mise à jour.

La Banque centrale explique qu'elle a procédé à une hausse de son principal taux d'intérêt cette semaine étant donné que l'économie canadienne fonctionne maintenant près des limites de sa capacité. Le taux au jour le jour de la Banque du Canada a été fixé à 2,5 %. Cette mesure vise à freiner les poussées inflationnistes.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.