•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme accusé de 5 meurtres, dont celui de ses 3 enfants, près de Carman, au Manitoba

Une voiture de police, devant une maison à Carman, le 11 février 2024.

La GRC enquête sur cinq meurtres survenus dans le sud du Manitoba, près de Carman.

Photo : Radio-Canada / Karen Pauls

La Gendarmerie royale du Canada au Manitoba (GRC) accuse Ryan Howard Manoakeesick, 29 ans, du meurtre au premier degré de ses trois enfants, de sa conjointe et d'une adolescente de 17 ans, qui avait un lien avec le couple.

Les victimes ont été retrouvées à trois endroits différents, près de Carman, dimanche.

Ce jour-là, vers 7 h 30, les policiers de la GRC se sont rendus près de Carman après un signalement concernant un accident. Une femme a été retrouvée sans vie sur les lieux. La police indique que c'était la conjointe de l'homme arrêté, âgée de 30 ans.

Par la suite, la GRC de Headingley a reçu un deuxième signalement près de l'autoroute 424, où les policiers ont découvert trois enfants qui avaient été extraits d'un véhicule en feu. Leur décès a été constaté sur les lieux. Il s'agissait du fils du couple, âgé de 4 ans, ainsi que de ses filles, âgées de 2 mois et de 6 ans.

L'homme de 29 ans a été arrêté sur place.

Des policiers se sont ensuite rendus dans une maison située à Carman, où ils ont découvert une adolescente sans vie.

De jeunes vies innocentes ont été prises hier de manière insensée, et nous sommes en deuil avec tous les Manitobains, a déclaré l'enquêteur de la GRC Tim Arseneault, durant une conférence de presse, lundi. Nos pensées vont également à la communauté de Carman, qui pleure la perte d'une famille entière.

Toutes les victimes et le suspect vivaient ensemble dans une résidence de la municipalité, indique M. Arseneault.

Des policiers et des secouristes près de l'autoroute 248 à proximité de Saint-Eustache au Manitoba, le 11 février 2025.

Des policiers et des secouristes se sont notamment rendus près de l'autoroute 248 dans le sud du Manitoba, dimanche. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada

Sans préciser s'il s'agissait d'un événement de violence conjugale ou de violence familiale, la police s'est limitée à dire qu'il s'agit d'« une enquête pour cinq homicides ».

« Connaître les raisons [de ces crimes], c'est sur quoi nous enquêtons en ce moment. Ça prendra du temps pour avoir les réponses et nous voulons faire les choses correctement », soutient Tim Arseneault.

La GRC affirme que des policiers sont toujours dans la maison de Carman.

Nancy Clearwater a affirmé que la femme de 30 ans tuée comme était sa fille, Amanda Clearwater. Les enfants tués sont ses petits-enfants, Bethany, âgée de 6 ans, Jayven, âgé de 4 ans, et Isabella Manoakeesick, âgée de 2 mois. 

Nancy Clearwater a ajouté que l'adolescente de 17 ans était Myah Gratton, sa nièce.

Je suis complètement désemparée. Je ne sais pas quoi ressentir, a-t-elle témoigné en entrevue avec CBC/Radio-Canada lundi. Elle aimait ses enfants plus que tout au monde. C'était une bonne mère.

Un collage de photo des victimes.

Nancy Clearwater explique que les victimes sont Amanda Clearwater, Bethany, Jayven et Isabella Manoakeesick ainsi que Myah Gratton.

Photo : Chelsea Cowell/Facebook

Une communauté sous le choc

Les résidents de Carman, situé à environ 70 kilomètres au sud-est de Winnipeg, sont sous le choc après les événements de la fin de semaine.

Je pense que tout le village est sous le choc et en deuil. C'est très choquant. Les gens doivent se rendre compte que des choses peuvent arriver n'importe où, que ce soit dans une petite ville, dans les grandes villes, dit Suzie Stewart, qui habite à Carman.

Le directeur de la Division scolaire de Prairie Rose, Terry Osiowy, a publié un message, lundi, dans lequel il adresse ses pensées et ses plus sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes.

Du soutien est offert aux élèves de cette communauté d'un peu plus de 3500 personnes.

Des équipes d'intervention en cas de crise sont en place à l'école secondaire et à l'école primaire de Carman, que fréquentaient les jeunes victimes, précise le communiqué.

Ce que nous ressentons, c'est que tout le monde est probablement en état de choc et incrédule à l'idée qu'une telle tragédie puisse frapper notre communauté et en raison de la complexité de celle-ci, précise Terry Osiowy.

La grande cheffe de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Cathy Merrick, était présente à la conférence de presse lundi pour offrir son soutien.

Ça me brise le cœur d'en parler. [...] Nous devons empêcher que ce genre de drame arrive à nos familles, a-t-elle dit, la voix brisée par l'émotion.

Wab Kinew devant un podium.

Le premier ministre du Manitoba s'est adressé aux Manitobains, lundi en réaction à la tragédie de Carman qui a fait cinq morts, dont trois enfants et une adolescente, dimanche.

Photo : Radio-Canada

Le premier ministre du Manitoba, Wab Kinew, était lui aussi présent et a offert son soutien à la famille éplorée.  

Il n'y a pas d'explication qui puisse rendre cela acceptable. C'est de la noirceur pure et simple, a-t-il déclaré.

Je tiens à dire à la population manitobaine que nous ne sommes pas impuissants face à l'obscurité. Nous pouvons agir et travailler ensemble pour protéger les personnes vulnérables. Nous pouvons offrir du réconfort. Nous pouvons offrir notre soutien.

Un soutien est disponible pour toute personne touchée par cette histoire. Il est possible de s’adresser à un professionnel de la santé mentale par le truchement d'Espace Mieux-être Canada, en appelant le 186585-0445 ou en envoyant le texto MIEUX au 686868 pour les jeunes ou au 741741 pour les adultes. Le service est gratuit et confidentiel.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.