•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fillette de deux ans d’Ottawa hospitalisée après avoir mis une seringue dans sa bouche

Une enseigne du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario.

Une fillette de deux ans d'Ottawa a été transférée au CHEO samedi après-midi après avoir mis une seringue dans sa bouche. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Une fillette de deux ans d'Ottawa a été transférée au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) samedi après-midi après avoir mis une seringue dans sa bouche dans le parc Margriet, situé sur l'avenue Fairmont, à Ottawa.

Le Service paramédic d'Ottawa confirme avoir reçu un appel à ce sujet aux alentours de 11 h 30 samedi lorsqu'une mère a vu qu'une seringue se trouvait dans la bouche de son enfant.

L'enfant est dans un état stable, confirment les autorités.

La mère a également rapporté avoir trouvé à proximité d'autres objets liés à la drogue, comme un tourniquet et du papier d'aluminium, a raconté le commandant aux opérations du Service paramédic d’Ottawa, Paul Morneau.

Les ambulanciers d'Ottawa ont examiné l'enfant, qui était dans un état stable et l'est restés, a poursuivi M. Morneau. Rien n'indique qu'elle soit intoxiquée ou qu'elle ait besoin d'un traitement tel que la naloxone.

Nous l'avons transportée au CHEO par mesure de précaution et pour un suivi.

Une citation de Paul Morneau, commandant aux opérations du Service paramédic d’Ottawa

M. Morneau confirme qu’il est inhabituel pour ses équipes de recevoir de tels appels concernant des enfants.

Il n'est pas rare que nous recevions des appels pour des surdoses dues à des drogues contaminées ou toxiques, qui tendent à se propager ces derniers temps, regrette-t-il. Nous répondons à beaucoup de ces appels, mais pas pour un enfant de deux ans dans une aire de jeux qui risque d'être piqué par une aiguille ou d'avoir des résidus de médicaments dans son système.

Paul Morneau invite la population à appeler le 311 si ce type d'attirail de drogue est à nouveau découvert dans un endroit public. Nous pouvons envoyer des équipes sur les lieux pour les éliminer en toute sécurité.

Nous remercions le public d'avoir attiré notre attention sur ce problème, non seulement en tant que service paramédical, mais aussi en tant que Ville, soutient M. Morneau. Nous pouvons ainsi intervenir sur ces scènes pour éviter que cela ne se reproduise ou que quelqu'un d'autre ne soit blessé.

Avec les informations de Julien David-Pelletier et de Benjamin Lopez Steven, CBC News

La section Commentaires est fermée

Compte tenu de la nature délicate ou juridique de cet article, nous nous réservons le droit de fermer la section Commentaires. Nous vous invitons à consulter nos conditions d’utilisation. (Nouvelle fenêtre)

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ottawa-Gatineau

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ottawa-Gatineau.