•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’histoire à succès d’un couple d’entrepreneurs ivoiriens sur la Côte-Nord

Dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, rencontre avec deux entrepreneurs passionnés originaires de la Côte d’Ivoire bien déterminés à revitaliser la Côte-Nord.

Justice Ahui et Gabriel Ahui dehors. Le sol est couvert de neige.

Justice et Gabriel Ahui viennent de la Côte d'Ivoire. Depuis qu'ils ont immigré sur la Côte-Nord, ils multiplient les initiatives entrepreneuriales.

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

À Sept-Îles, un couple d’entrepreneurs originaire de la Côte d’Ivoire s’est donné pour mission de contribuer à stopper l'hémorragie démographique de sa région d'adoption, la Côte-Nord.

Pour ce faire, Justice et Gabriel Ahui multiplient les entreprises pour inciter les immigrants à venir s'installer dans la région.

Après des études à Québec, Gabriel Ahui est arrivé à Sept-Îles avec sa conjointe, Justice, en 2020.

Le couple a rapidement constaté les effets du recul démographique de la région, la seule du Québec à avoir vu sa population décroître en 2022.

Il manque pas mal de choses sur la Côte-Nord, comme dans toutes les régions. Et la dévitalisation, le vieillissement de la population font en sorte que trouver de la relève est très difficile, affirme Gabriel Ahui. Si je n’avais pas racheté l’entreprise que j’ai en ce moment, c’est clair qu’elle allait fermer.

Le couple estime que l'entrepreneuriat des nouveaux arrivants est la solution pour contribuer à stopper l'hémorragie démographique en région.

Après avoir racheté une entreprise de produits de nettoyage et d’électroménagers, qui allait fermer après 40 ans d’existence faute de relève, cette famille d’entrepreneurs a ouvert une épicerie tropicale pour soulager le mal du pays par la cuisine.

L’épicerie tropicale, c’est surtout parce qu’autour de nous, quand on arrivait ici sur la Côte-Nord, la population immigrante n’avait pas ce qu’elle voulait en termes de nourriture et autres. Ça faisait en sorte que le monde partait, explique M. Ahui.

Sur la tablette d'un commerce, des tajines et des théières sont à vendre.

L'épicerie tropicale a pour ambition de créer un sentiment d'appartenance chez les nouveaux arrivants. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Le couple d’entrepreneurs rêve de créer d’autres entreprises pour inciter davantage d'immigrants à s'installer dans les petites villes, villages et hameaux des régions nordiques.

Ça prend beaucoup de Gabriel Ahui, ça prend beaucoup de tous ceux que j’ai cités avant pour permettre de rompre ce fossé au niveau de la dévitalisation des régions, estime l’entrepreneur.

Pénurie de places en garderie

Le couple constate que jongler entre vie familiale et vie professionnelle est un autre frein à l'établissement en région.

Les parents de jumelles remarquent que trouver une place en garderie est loin d’être un jeu d’enfant.

Justice Ahui, Gabriel Ahui et leurs deux filles.

En plus de leurs entreprises et d'un poste de consultant en environnement pour Gabriel Ahui, le couple est parent de jumelles. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Pendant plusieurs mois, leurs filles les ont accompagnés régulièrement au travail. Le couple envisage maintenant d’ouvrir un milieu de garde.

Si je peux offrir ce service à d’autres mamans, à d’autres papas qui sont coincés, qui n’arrivent pas à aller au travail [à cause] du manque de garderies, je vais le faire!

Une citation de Justice Ahui, entrepreneure originaire de la Côte d'Ivoire
Justice Haui posant entre une plante tropicale et un réfrigérateur.

Justice Ahui est originaire de la Côte d'Ivoire. Depuis qu'elle a immigré sur la Côte-Nord, elle multiplie les initiatives entrepreneuriales avec son conjoint, Gabriel Ahui.

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Une histoire d'amour

Même si le couple rencontre plusieurs défis, il est déterminé à s’enraciner sur la Côte-Nord, une région qu'il a choisie.

La vie est très difficile, mais elle est quand même passionnante, parce que je suis dans une région accueillante, dans une région pleine d'opportunités que j'ai décidé de choisir.

Une citation de Gabriel Ahui, entrepreneur originaire de la Côte d'Ivoire

Justice Ahui partage ce sentiment d'appartenance de son conjoint.

Quand je suis arrivée, je suis tombée vraiment en amour avec la Côte-Nord. J'ai adoré les plages. [...] L'automne, le printemps, chaque saison a sa particularité, témoigne-t-elle. Et puis tout est quand même assez proche. Ici, on n’est pas dans le bruit avec les embouteillages. Les gens sont super accueillants. Je n'ai plus envie de quitter la Côte-Nord.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Côte-Nord

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Côte-Nord.